Chroniques d'un monde malade

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Niouzes

Fil des billets

samedi 6 octobre 2012

Fin de parti(e) : les raisons d'une démission

tilt.gif

Alors que Dany Cohn-Bendit se met actuellement en retrait d’Europe Ecologie Les Verts à cause de la position du parti à propos du traité budgétaire européen, en juin dernier, je démissionnai du Conseil Municipal de la commune de Bois-Guillaume Bihorel et me mis aussi en congé de mon parti, pour d’autres raisons. En quelques mots, les raisons d’une démission…

Après une douzaine d’années de militantisme au sein des Verts puis d’Europe Ecologie, après quatre ans au Conseil municipal de Bois-Guillaume puis de la commune nouvelle, j’ai présenté ma démission d’élu municipal. C‘est donc près de trois mois après cette démission que je rends publique cette décision. Trois mois pendant lesquels l’observation de la vie politique, nationale ou locale, a confirmé mon choix à mes yeux, trois mois qui m’ont permis de ne pas m’exprimer à chaud.

Je me suis également mis pour un an en congé d’Europe Ecologie Les Verts, année à l’issue de laquelle j’évaluerai l’opportunité ou non de « rempiler », en tant que simple militant, éventuellement.

Il n’y a pas une seule raison mais plusieurs qui, ajoutées les unes aux autres m’ont conduit à prendre cette décision.

Lire la suite...

jeudi 3 mai 2012

Vous reprendrez bien encore deux débats, Monsieur S ?

debat.png

Il voulait en découdre, aplatir François Hollande comme une crêpe. Il voulait même trois débats. Et bien, allons-y ! Donnez-nous deux autres débats, monsieur le président-sortant !

Le « grand » débat de l’entre deux tours a donc eu lieu hier soir. Manifestement, un candidat a pris l’ascendant sur l’autre, à tel point qu’un téléspectateur ignorant tout de la vie politique française aurait pris le challenger pour le tenant du titre et inversement.

Oh bien sûr, pendant le débat et après, la Cour déroule péniblement ses satisfecit au Président en accablant son challenger de tous les maux et vices possibles.

Lire la suite...

jeudi 26 avril 2012

La droite, tous crocs dehors : une muselière, vite !

pitbull.jpg

Rarement, voire jamais, une élection présidentielle n’aura senti aussi mauvais. La droite, ou ce qu’il en reste, rafle tout ce qui lui passe à portée de main pour essayer de faire réélire l’homme-qui-court-si-vite-après-le-FN-en-le-qualifiant-de-républicain. Après l’affaire Mérah (le joker ?), c’est pendant cet entre deux tours la meute qui est lancée tous crocs dehors pour mordre dans l’électorat lepéniste d’une part, et planter ses dents dans le corps électoral « de gauche ».

Ainsi, Nicolas 1er et sa cour hétéroclite n’ont plus qu’une option : faire feu de tout bois pour siphonner les voix accordées au FN lors du premier tour. Et, c’est comme dans le cochon, tout est bon. Le nom de la campagne de Hollande ? Valérie Rottweiler, comme l’annonce si élégamment le député de la Droite Populiste, pardon populaire, Lionel Luca. Quelle finesse, quel trait d’esprit ! Et c’est un avis de connaisseur, Luca faisant partie des pit-bulls du sud est de la France.

Lire la suite...

jeudi 5 avril 2012

France-Rwanda : 18 ans d’impunité

Alors que le Rwanda s'apprête à commémorer le 18ème anniversaire du génocide des Tutsi du Rwanda de 1994, on peut constater 18 ans après que la justice française n'a pas été aussi résolue et efficace que la justice allemande, belge ou canadienne, notamment en ce qui concerne les génocidaires présumés sur leurs territoires respectifs... L'association Survie a publié un communiqué sur ce problème récurrent...

rwanda-museum06nw1

France-Rwanda : Complicité française dans le génocide des Tutsi, 18 ans d’impunité

Communiqué de l'association Survie, le 5 avril 2012

Le 7 avril prochain est le dix-huitième anniversaire du déclenchement du génocide des Tutsi au Rwanda. Depuis 18 ans, aucun présumé génocidaire vivant dans notre pays n’a encore été jugé, pas plus que leurs complices français. Depuis 18 ans, Survie réitère ses revendications de vérité et de justice, et demande l’instauration d’un véritable contrôle de la politique de la France en Afrique.

L'instruction des six plaintes contre X, déposées en 2005 par des victimes tutsi pour « complicité de génocide et complicité de crime contre l'humanité », visant des militaires français ayant participé à l'opération « humanitaire » Turquoise, pourrait continuer à être retardée si le pôle judiciaire « génocides et crimes contre l'humanité », opérationnel depuis le 1er janvier 2012, n'est pas rapidement doté de moyens plus conséquents. Par ailleurs, des éléments essentiels permettant d’éclairer l'implication française dans le génocide des Tutsi restent toujours couverts par le secret défense. Un acteur aussi central que Paul Barril n'a toujours pas vu son rôle, pendant et après le génocide, éclairci par la justice ou par des parlementaires : il n’a même pas été entendu par la Mission d’Information Parlementaire de 1998.

Lire la suite...

jeudi 15 décembre 2011

Sud-Soudan : la famine guette

Sud-Soudan.jpg''

Indépendant depuis le 9 juillet dernier (voir ici), le Sud-Soudan (Republic of South Sudan en VO) doit faire face à son premier défi. Celui -ci s’annonce mal.''

Le nouveau pays doit faire face à une crise alimentaire qui pourrait, selon le Programme Alimentaire des Nations Unies (PAM), s’avérer désastreux pour une population victime de plusieurs fléaux dont, finalement, bien peu sont du ressort des autorités locales.

Comme la Crise mondiale, celle-ci est multiforme. Bien sûr, elle se base sur les réalités locales, mais les causes proviennent souvent d’ailleurs. La sous-région, baigne dans un contexte de guerres de basse intensité, rejaillissant sporadiquement, comme le Darfour. Le sud du Soudan, avant qu’il ne devienne le Sud-Soudan indépendant, a été le théâtre d’une guerre qui a duré de 1955 à 2005, soit un demi-siècle traversé par une paix relative entre 1972 et 1983. Quarante ans de guerre sur les cinquante dernières années. Une sorte de record.

Lire la suite...

samedi 3 décembre 2011

De la germanophobie montebourgeoise à la norvégiophobie du Point

Norway_Flag.jpg

Achtung ! La germanophobie revient en France par l’intermédiaire du Bolchevik de service, le sémillant et impétueux (mais pas impétrant) Arnaud Montebourg.

Comprenons-le, le petit Arnaud, outre le fait d’être issu d’une famille de garçons bouchers a certainement grandi sous les sarcasmes patronymiques des préaux et cours de récréation comme tout un chacun, enfin, plus ou moins. Son surnom, Arno Monteburg (prononcer « Ach ! No Monn’teubourgueu »), accolé à une chansonnette de spot publicitaire (« C’est bien, c’est bon, c’est boche ») a pu laisser en lui quelques cicatrices à l’âme du petit garçon qu’il a su certainement rester.

Lire la suite...

mercredi 30 novembre 2011

Dernière chance à Durban ?

durban.jpg

Durban accueille en ce moment et jusqu’au 9 décembre la dix-septième conférence des Nations-Unies sur les Changements Climatiques. Cette conférence fait suite à celles de Copenhague (2009) et Cancun (2010) qui ont été des fiascos. La conférence de Durban échappera-t-elle à la loi des séries et sera-t-elle elle aussi un fiasco à l'image de la conférence des Nations Unies sur le racisme qui a eu lieu en 2009 à... Durban ?

Le texte du protocole de Kyoto est à ce jour le seul avec effet contraignant signé (en 1998) par la communauté internationale. Mais sa date de péremption est fixée au 31 décembre 2012. Si aucun autre texte n’est signé à Durban, plus aucune contrainte ne lie les pays en ce qui concerne le changement climatique. Et après, le déluge ?

Lire la suite...

- page 2 de 18 -