Ainsi, pour les grosses têtes de la rue Bayard, l’agresseur serait Clément Méric, point barre. La police, elle, qui écoute visiblement europun ou francinter, ne partage pas su tout ce qu’elle qualifie « d’interprétation ». Quant aux camarades de Clément, membres du collectif Action antifasciste Paris Banlieue, ceux-ci ne décolèrent pas et estiment même que «Aujourd’hui, Clément a été assassiné une deuxième fois. Par les médias, cette fois». Les raisons de la colère ? La publication version moutons de Panurge par la presse du discours servi par RTL.

Pour le collectif, « Ce qui nous affole et qui doit vous interroger, vous journalistes aujourd’hui, c’est de voir comment une information non vérifiée circule allègrement depuis ce matin, reprise par les différents journaux». Sans oublier chaînes de télé de soit-disant information continue ou autres radios, de préférence commerciales.

Mais revenons à la vidéo de la caméra de la RATP. Que voit-on sur ce document ? D’après le police citée par Libération, la caméra est orientée vers le trottoir et « ne montre que vingt centimètres au-dessus du sol, c’est-à-dire les jambes des personnes» voir même seulement les pieds, serait-on tenté d’ajouter. C’est donc bien une interprétation que nous sert la radio d’origine luxembourgeoise voire même une extrapolation.

Tel un archéologue reconstituant un dinosaure entier à partir d’un fragment de dent, les journalistes comme on dit, de RTL reconstituent les faits à partir d’un fragment d’information. Vraiment des grosses têtes, rue Bayard, pas comme à la police judiciaire qui, nous dit toujours Libération « ne comprend pas comment RTL peut laisser entendre que Méric déclencherait l’agression sur Morillo lequel riposterait », PJ qui pose même cette question : «Qu’est-ce que cela changerait si Méric assènait un coup dans le dos à Morillo au cours de la bagarre ? Les échanges de coups ne sont niés par personne, ni côté extrême gauche, ni côté extrême droite».

Quant aux citoyens, soucieux de l’état de droit (et pas de droite) dans lequel nous serions censés vivre, la question qui peut se poser est « Pourquoi RTL, grande station de radio pourvoyeuse de blagues racistes vient-elle mettre son grain de sel dans une enquête en cours en laissant supposer que les Antifa seraient plus violents que les fachos ? ». Comment ? La réponse serait dans la question ? Il faudrait caresser dans le sens du poil un auditeur déjà prédisposé à certaines tendances et échaudé par le mariage pour tous et se placer dans une optique ou l’extrême-droite finirait par prendre le pouvoir ?

Le mot de la fin au collectif Action antifasciste Paris Banlieue : « Clément Méric est mort, il a été tué sous les coups d’Esteban. Voilà, les seuls faits avérés pour l'instant. Et oui, il y a eu provocation. Quand on se pavane dans la rue avec un tee shirt sur lequel est écrit "100% pur race", c’est une provocation. Face à un acte intolérable, nous réagissons. Notre réaction est verbale, politique. Mais forcément, face à l'extrême droite qui n'agit que par la violence, les choses dégénèrent parfois. »

Et même la déontologie journalistique à RTL, camarades…