Chroniques d'un monde malade

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - France

Fil des billets

jeudi 17 janvier 2013

A Malien, Malien et demi…

875991-france-mali.jpg

On en parlait depuis quelques mois, ça y est, la France a lancé son attaque au nord Mali contre les différents mouvements intégristes. Tous mobilisés contre l’ennemi. Les chaînes d’information continue ont revêtu leur tenue de combat. Et la classe politique toute entière applaudit…

Toute, non ! Quelques irréductibles résistent encore et toujours à l’appel de la fleur au fusil. Mais ces quelques voix discordantes semblent perdues dans un maelstrom cathodique et éditorial ne laissant aucune place aux déserteurs, aux tire-au-flanc et autres esprits chagrins qui ne sont pas si convaincus que çà par la guerre, pardon, par les opérations en cours au pays d’Amadou et Mariam qui chantent les beaux dimanches de Bamako.

Lire la suite...

mercredi 17 octobre 2012

Les Francofolies de Kinshasa

hollande_kabila_kinshasa.JPG

Le président de la République française s’est rendu la semaine dernière en République presque Démocratique du Congo pour assister à un sommet. Le choix du lieu a été décrié et la question s’est posée : fallait-il y aller ?

François Hollande se serait-il rendu dans la capitale congolaise pour aller porter à la ministre des Français de l’étranger la facture de son voyage en jet privé ? Il Rien n’est moins sûr, car il a été vu auprès de son « hôte », le Président-Fils Kabila. Le compagnon de Valérie T., tweeteuse de choc plus que de chic, assistait en fait au sommet de l’OIF, l’Organisation internationale de la Francophonie, une sorte de « machin » comme aurait dit De Gaulle.

Lire la suite...

mercredi 12 octobre 2011

Montebourg : le retour du Bolchevik

bolchevique-couteau02.jpgAvec le sens de la nuance qui le caractérise et à cause du score d’Arnaud Montebourg au premier tour de la primaire socialiste, Jean-François Copé, inénarrable secrétaire général de l’UMP prédit le retour du Bolchevik…

Bien sûr, le nouveau Rouge de service ne porte ni l’uniforme de l’armée du même nom, ni les costumes taillés à la serpe comme du temps de Leonid Brejnev. Son élégance est tailleur, pourrait-on dire, et de bonne facture. Pourtant, à entendre Copé, on imagine bien le troisième homme de la primaire en fou furieux, le couteau entre les dents, à la recherche de victimes expiatoires sacrifiées sur l’autel du marxisme léninisme, à savoir le dernier trader pendu avec les tripes du dernier capitaine d’industrie.

Lire la suite...

mercredi 28 septembre 2011

Bourgi/Wade : même pas mal…lette !

wade_sarkozy.jpg

Dans le monde merveilleux des commissions et rétro commissions, notre légionnaire d’honneur Robert Bourgi se lance dans le rétro pédalage. Wade ? Pas Wade ? Comme Chirac, Bourgi aurait-il lui aussi la mémoire qui flanche ?

On ne sait pas si le sieur Bourgi est lui aussi victime d’anosognosie, mais pas besoin d’être un neurologue confirmé (j’ai bien dit neurologue, pas urologue, on ne parle pas de DSK) pour souffrir, disais-je avant d’être interrompu par moi-même, de troubles de la mémoire. Ainsi, dernièrement, après son numéro de lâcher de ballons, Robert Bourgi qui a balancé à tout va quelques noms comme Chirac ou Villepin, aimablement surnommé Mamadou par lui-même et le Cannibale de Lewaï (a.k.a. El Hadj Omar Bongo Ondimba) vient de se souvenir que, non, tous comptes faits, finalement, en réfléchissant bien, le bon Abdoulaye Wade, n’a pas participé à la chasse au trésor transcontinentale en fournissant lui aussi gracieusement de belles mallettes garnies copieusement de jolis billets de banque, tout neufs et bien craquants.

Le Sénégal et l’Elysée respirent. Surnommé Télé-Toukki-Touba, l’ancien avocat n’a donc pas envoyé dans l’ancienne métropole de bagages à main ou de djembés truffés aux devises. C’est donc tout à l’honneur de Robert Bourgi de reconnaître ses erreurs, de revenir sur ses déclarations et de laver de tout soupçon quelqu’un dont on connaît le travail quotidien contre la corruption ou les abus de pouvoir et son goût pour l’art nord-coréen.

Lire la suite...

mercredi 21 septembre 2011

Relaxe générale !

 Malgré ses (presque) soixante dix-neuf ans, Jacques Chirac pète la forme en ce qui concerne son actualité judiciaire. Après son anosognosie qui lui évite bien des tracas dans les prétoires, on lui propose même la relaxe dans l’affaire des emplois fictifs de la Mairie de Paris. Profitons-en, le mari de Bernadette paye sa tournée générale…

L’inénarrable ancien président a au moins autant de ressources, sans mauvais jeu de mots, après sa carrière politique que pendant. Pour reprendre une de ses expressions favorites, quand la Justice s’emmêle et s’en mêle, les accusations le concernant font pschitt, ce qui n’est pas le cas de la nouvelle taxe sur les sodas, soit dit en passant.

Ainsi, dans cette affaire des emplois fictifs pour laquelle Jacques Chirac était sur la sellette avec ses neuf complices, pardon, co-prévenus, il semblerait que la Justice elle-même finisse par devenir elle aussi fictive. Michel Maes, le procureur qui officie dans cette affaire a demandé « la relaxe pour l'ensemble des prévenus pour les faits qui leur sont reprochés ». Mais ce n’est pas tout, au cas où la relaxe n’aurait pas été accordée, Monsieur Maes avait tout prévu et proposé à la Cour : « Si vous deviez considérer que le délit est constitué, vous prononcerez une dispense de peine. »

Lire la suite...

dimanche 27 mars 2011

La maternelle de Benghazi

human-bomb.jpgAlors qu’il était maire de Neuilly mais aussi et déjà Ministre du Budget et porte-parole du gouvernement, Nicolas Sarkozy mettait le pied sur le premier barreau de l’échelle qui allait le faire grimper vers l’Elysée en s’illustrant lors de la prise d’otages dite « de la maternelle de Neuilly. Aujourd’hui Président de la République Française d’une part et au plus bas dans les sondages, Nicolas 1er nous fait-il un remake de l’épisode de la maternelle ? Avec Kadhafi dans le rôle de Human Bomb et Sarkozy se rêvant maître du monde ?

Une chose est sûre : Nicolas S. (de Neuiily sur Seine) est présenté comme l’homme fort de la coalition hétéroclite partie à l’assaut du colonel honni. Les premières attaques aériennes ont été lancées par l’armée française dont on ne sait si une intervention en Afrique du Nord la plonge dans une nostalgie, camarade, et le Président s’affiche comme le chef d’état le plus motivé à aller casser du pro Kadhafi au sud de la Méditerranée.

Lire la suite...

mercredi 9 février 2011

www.tour-operator.gov.fr

MAM-JET1.pngLes ministres aussi partent en vacances. Et pas n’importe lesquelles. Tant mieux pour eux. Seulement leurs agences de voyages ne sont pas ouvertes au citoyen lambda. Et là, tant pis pour nous…

Souvenez-vous. C’était le 6 mai 2007. Le Président lui-même avait montré la voie, avant même qu’il ne soit intronisé et au sortir d’une si belle fête au Fouquet’s pour les happy fews pendant que le bon peuple, celui de l’UMP se bougeait les miches sur la place de la Concorde sur les rythmes endiablés des plus grands succès de Mireille Mathieu, d’Enrico Macias ou de Doc Gynéco. Ce fut une belle soirée, complète, stylée, bien dans le ton donné par le nouveau tsar, Nicolas 1er.

Lire la suite...

- page 1 de 7