Chroniques d'un monde malade

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - institutions

Fil des billets

mercredi 23 mai 2012

Haro sur Taubira

taubira.jpg

Droite et extrême droite réunies le temps d’une chasse à courre ? C’est possible ici et maintenant. Ca se passe sous le règne de François 3. La meute a trouvé son gibier et se rue sur la nouvelle Garde des Sceaux. Haro sur Taubira...

Ainsi, si pour le site du Monde, « Christiane Taubira cristallise les rancœurs », pour Libération « Christiane Taubira, (est la) cible des attaques de l'UMP ». Outre le côté un peu suranné du titre du Monde et celui plus direct mais incomplet de Libé, on peut se demander pourquoi la droite de droite ou encore la droite de la droite, voire plus si affinités, s’est choisi comme bouc émissaire, comme tête de Turc, comme vilain petit canard ou encore comme mouton noir la nouvelle garde des sceaux, après certes un galop d’essai contre la potentielle traitresse (et pas Pécresse) à la nation qu’est forcément Najat Valleaud-Belkacem, ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement.

Lire la suite...

mercredi 22 juin 2011

Les plurinationaux : polygames de la citoyenneté ?

NationalFlags.jpg

Toujours en pointe, la Fédération Française de Football avait été la première à se pencher sur le problème. A la suite d’une fameuse et fumeuse réunion, une polémique avait éclos. Cette fois c’est au tour de l’UMP de se pencher sur le problème et sa solution est saignante…

En effet, le sujet de la bi-nationalité, après la tentation de Blanc, Mombaerts et Blaquart, revient en force avec la tentative de l’UMP menée par le député de Paris Claude Goasguen de faire adopter, non un petit étranger fraîchement débarqué, mais une loi visant à supprimer, au moins partiellement, la bi-nationalité. En clair, pour qu’il n’y ait plus de problème avec les bi-nationaux, supprimons la bi-nationalité !

Lire la suite...

vendredi 3 juin 2011

Negrophobiephobie

ban.png

La République se veut parfois généreuse. Ainsi, tous les 10 mai elle se souvient qu’elle a autrefois aboli l’esclavage. Alors elle commémore tout en excluant. Ou elle exclut en commémorant. Au choix…

Le 10 mai dernier, alors que les télés se penchaient trente ans en arrière et nous faisaient revivre l’arrivée au pouvoir de François Mitterrand et les icônes qui vont avec : la Bastille, le Panthéon, la bergerie de Latché, la roche de Solutré, Dalida, Mazarine, le cancer de la prostate, tout çà, la République et son Président actuel commémoraient discrètement l’abolition de l’esclavage. Cela se passait dans les jardins du Luxembourg.

Lire la suite...

mercredi 15 décembre 2010

Hortefeux à volonté !

flashball.jpgAprès le décès le 30 novembre dernier de Mahamadou Marega qui est décédé suite à l’utilisation du Tazer, un homme de 43 ans qui est mort d’un tir de Flash ball le 13 décembre à Marseille. Faut-il continuer à considérer ces armes comme « non létales » ou les considérer comme des « armes non létales létales » ?

Alors que les médias populaires, avec un P comme dans UMP nous gargarisent de saisies de Kalachnikovs qui n’ont pas tué, soit des armes létales non létales en l’occurrence, les armes non létales utilisées par les forces de l’ordre s’avèrent, elles, létales. Deux morts en moins de quinze jours dues à l’utilisation d’armes… soi-disant non létales par la police française, ça fait donc, si on extrapole sur une année, un minimum de 26 décès potentiels. Ca peut paraître beaucoup, en tous cas trop, sauf si on est Ministre de l’Intérieur (en V.O., version officielle) ou Ministre de l’Ordre et de la Récupération des Voix Parties au FN (en V.O. toujours, mais version officieuse cette fois).

Lire la suite...

jeudi 18 décembre 2008

Egalité des chances : touche pas à mon népote

touchepas.gifC’est encore une fois avec un plan communication béton que le Président de la République a mis en scène ses annonces en faveur de l’égalité des chances. C’est encore avec un zèle certain que les « grands » (en chiffre d’affaires) médias se sont empressés de relayer la parole présidentielle. Mais quid de l’égalité des chances ? Encore un coup d’épée dans l’eau ?

« L’égalité réelle des chances, c’est d’abord par l’école qu’elle passe »

C’est en substance une des phrases présidentielles prononcées à Polytechnique. Oui, bien sûr, mais quelle école ? Celle que le gouvernement nous prépare, de la maternelle (pardon, du jardin d’enfants) au lycée sera-t-elle assez forte pour pouvoir pallier aux inégalités sociales et culturelles qui se développe dans une France en crise ? La « réforme » de l’Education Nationale telle que mise en place par le « devanceur d’appel » Xavier Darcos porte en elle bien des inégalités que le chef de l’Etat veut combattre par ses propositions.

Lire la suite...

jeudi 20 mars 2008

Elections : analyses à géométrie variable

geometrie.jpgCes dernières élections municipales qui ont d’ailleurs occulté dans les medias les non moins importantes élections cantonales nous ont réservé quelques surprises, dans les urnes, mais aussi sur les plateaux télé, pas ceux qu’on grignote devant un matche de Coupe d’Afrique des Nations, mais ceux inondés de projecteurs et noyautés par des caméras.

Ainsi, alors que de nombreux quotidiens de sensibilités diverses titraient sur le raz-de-marée, la déferlante, voire le tsunami, nos camarades ministres se sont tous mis à clamer qu’il n’y avait pas eu de défaite pour la majorité présidentielle, le scrutin étant local.

S’il est vrai que la langue de bois est une plante qui refleurit lors des soirées électorales du petit écran, le terreau sur lequel elle prospère est généralement celui de la défaite. Donc, nos élites de droite et du (nouveau) centre ont pu asséner quelques « vérités » de derrière les fagots, de bois dont on fait les langues, bien sûr. Je m’intéresserai donc au camp des vaincus de dimanche dernier.

Lire la suite...

mardi 12 février 2008

Du rififi à Neuilly

daffy_parachute1.jpg

Neuilly. Son ancien maire devenu président de la République, son facteur ancien candidat à la même présidence, son non respect de la loi SRU, ses militants UMP, son reality show sarkozien… Bref, dans l’air du temps, pipolisation, image et atermoiements électoraux dans la campagne des municipales qui s’annonce bérézinesque (du russe Bérézina, bien sûr) pour le pouvoir en place et dans la place...

Le syndrome du gendre idéal

Vous souvenez-vous de François Baroin, éphémère ministre de l’intérieur pendant la campagne présidentielle ?

Lire la suite...

- page 1 de 2